Seul pt.2 - Mysa Lyrics

Seul pt2

[Couplet 1]
J’ai passé l’âge des représailles et des sourires au rasoir sec
Si Dieu a décidé qu’on se croise, alors on va se voir certes
On vit dans l’ombre du soleil d’Horus à la lumière des anges
Prend d’la hauteur sur la Dounia, j’suis sur la cordillère des Andes
Plus proche de Dieu, ravi mais éprouvé
Oui la terre est une prison et la vie est écrouée
Parfois triste comme tes parents dans une maison de retraite
Des gens que t’aime et qu’t’arrange, t’envoient des ondes de traîtres
Entre le taf, la famille, la mosquée, les paperasses
J’vis pas sur un coup d’poker, j’ai pas pioché les quatre as
J’rêve pas d’y laisser ma trace dans c’monde de pharaons
Où tout le monde se la raconte et s’laisse guider par la honte
Mon téléphone m’alerte, veux m’écarter d’mon bien-être
J’ai bossé dur pour m’éloigner d’votre planète
Parait qu’tu l’a mal pris, mais j’dirais que c’est la moindre des choses
Tu n’saisis qu’les épines, alors que j’tiens en main des roses…

[Refrain]
Les mémoires courtes, les idées sombres
Moi j’vous dédie mes sons
Vu que la mort vous guette tous, que chacun médite mes songes
J’compte plus les traîtres et les hypocrites au tableau d’chasse
La où les frères font des hymnes au crime et tapent au schlass
Oui plutôt seul que mal accompagné
Vos mauvaises intentions ramènent le mal à mon palier
Rien que j’en parle à mon cahier
Parasité, j’ai ma Nia qui pourrait en pâtir
S’en aller seul bien malgré soit, c’est mourir en martyr

[Couplet 2]
C’est qu’une question d’état d’esprit, les doutes finissent mal
J’ai peur pour les frérots qui malgré tout ont fui l’Islam
Certains me disent « Mysa, mais après tout on milite grave
On risque tous un jour de s’pendre depuis l’cordon ombilical »
Rendez-vous au café, il y a un monde fou, personne n’est en retard
Certains rêvent de croiser des femmes frivoles avec des grands regards
Les soirées à Metz finissent bien souvent sur un brancard
Et quand faut s’voir à la mosquée beaucoup esquivent le rencard
Ya des rumeurs comme quoi j’suis à Paris pour le rap
J’évite les plans foireux, sinon comment ma vie tournera ?
Tes ex-amis fout de rage t’envoient des regards au laser
Tu t’prends des balles au faciès, il y a très peu de larrons sincères
Ici les suppôts du Sheitan achètent les âmes
Mettent des coups illégitime, s’croient puissants avec des sapes
C’est pas nous contre le pouvoir
J’connais des raclos pire que Sarko
Naseaux pire que Pablo
Avec une panoplie de narcos

[Refrain]

[Couplet 3]
Des fois mon âme ne trouve plus une place où vivre
Tous parlent de leurs passions, ils veulent tous les assouvir
Oui mon foyer est un exutoire, un plan de repli
J’ai même plus envie d’m’embrouiller, j’pourrais y prendre le pli
Rien à foutre des paramètres qui font qu’la vie est si stupide
J’veux juste construire mon paradis très loin d’ces vices, tu piges ?
On a tous failli se retrouver dans des abysses cupides
Donc j’dirige toutes mes prières vers un édifice cubique
Pérennise mon état d’esprit sur la France comme le blues du RMiste
Heureux d’être gracié du brasier, ils pensent tous qu’on est des tristes
Oui c’est fou c’qu’on les maitrise nos vrais lois, pour pas finir dans l’shirk
Au milieu d’ces tristes clowns, à s’avilir dans c’cirque
Depuis qu’le haram ne paie plus, ils font tous les repentis
Parfois le profit se trouve du bon côté, chez les authentiques
L’hypocrisie s’mesurera devant l’œil du borgne
Combien resteront debout, dignes, devant l’ampleur du sordide…

[Refrain]

More Lyrics